La Flore est mise au sec en juillet 1995

Dans la pénombre de l’alvéole la Flore avance lentement jusqu’au point de posé sur le chariot qui se dévoilera au fur et à mesure que celui-ci avance et que le niveau d’eau baisse.

La Flore, vue de l’arrière, monte doucement. ©Mesmat.

Des images qui montrent que les installations d’origine allemandes fonctionnaient encore parfaitement. Après ce mouvement, elles seront définitivement condamnées.

Le matériel allemand est réutilisé. ©Mesmat.

De part et d’autre du chariot des échafaudages permanents permettent au personnel de grimper à hauteur du pont du sous-marin pour mettre en place et régler des bras articulés de soutien qui le maintiendront en place verticalement sur son ber.

Les équipes au travail. ©Mesmat.

Pour la dernière fois, l’équipe de Monsieur Le Rolle renforcée par celle « du bassin » de l’arsenal dirigée par Jean-Pierre Kersauze fera la démonstration de leur grand savoir faire dans cette phase délicate de l’opération de manutention du chariot. Celui-ci devait être mis parfaitement à l’horizontale avant traction à l’extérieur.

La Flore sur le ber entre K1 et K2. ©Mesmat.