Soumise aux intempéries, la coque du sous-marin exposé sur le site de la base à Lorient (Morbihan), souffre d’attaques de rouille. Le diagnostic est réalisé. Le bain de jouvence du navire devrait se jouer en 2023.

Alain est un passionné de sous-marins. En ce mois de janvier 2022, il se désole de l’état extérieur de la coque du sous-marin S645, la Flore, exposé sur le terre-plein entre les blocs K1 et K3, sur le site de La base à Lorient. « Je veux alerter, dit-il, les amoureux des sous-marins français, sur l’état désastreux de la coque extérieure de la Flore… Si le Mesmat (association d’anciens sous-mariniers de Lorient) en charge de l’entretien intérieur, est actuellement à l’œuvre, l’extérieur du navire continue à souffrir. Son état actuel est pitoyable, extrêmement préoccupant et nécessite rapidement qu’un plan de sauvetage soit acté »

Pas avant 2023

Un cri d’alarme qu’entend la Sellor, en charge de la gestion du sous-marin, élément de patrimoine emblématique du site de Lorient-La Base. Nous comprenons l’émotion de ce passionné et nous tenons à rassurer tous ceux que ce patrimoine fait rêver, indique Mylène Huguet, responsable de la programmation du sous-marin Flore et de son musée. Un diagnostic a été réalisé et nous savons très exactement ce que nous devons faire pour procéder à la remise en état de l’extérieur. Les deux dernières années marquées par la crise sanitaire ont reculé les échéances d’un immense chantier qui ne pourra pas être amorcé avant 2023 »

La suite de l’article est à lire ici