Transporté avec le diesel allemand, un câble de slipway de six tonnes est renté dans les locaux de MESMAT.

C’est le câble de rechange du slipway. Quand celui ci a été déclassé il est resté stocké chez DCN dans une alvéole à proximité. Le MESMAT l’a récupéré avant qu’il ne soit ferraillé et l’a positionné à côté du moteur de U-boot quand celui ci était entreposé à côté de l’ancienne infirmerie. Quand il a été nécessaire de libérer la place pour faire les travaux d’aménagement au profit de la société qui allait investir K2, le MESMAT l’a transféré avec le moteur vers le local des marins pompiers, dans l’arsenal, d’où il est ressorti, en 1995, en même temps que le moteur pour intégrer le local de K3.

Composition Bois et acier. ©Jean-Michel Jaime.

À propos du slipway qui permettait de monter les sous-marins sur le quai, entre K1 et K2, avant d’être déplacés dans l’une des alvéoles de ces deux bâtiments :
1995, la Marine sort la Flore
2001, la Flore sort de sa réserve

Un rappel des caractéristiques du slipway

Longueur extérieure 191 m
Longueur jusqu’à la porte écluse 169 m
Longueur du plan incliné 158,6 m
Largeur 12 m
Hauteur max. d’un bateau pouvant sortir du slipway 13,75 m

La manœuvre se déroulait ainsi :
1. Un dock roulant sur rails est descendu au bas du canal du slipway sur un plan incliné à 10%. On ouvre les portes de l’écluse et le sous-marin pénètre dans le canal au dessus du dock en partie immergé.
2. On ferme les portes de l’écluse et on pompe l’eau du canal. Le sous-marin s’échoue donc sur le dock en dessous de lui.
3. On remonte électriquement l’ensemble dock + sous-marin qu’on place sur un pont transporteur, au milieu du terre-plein entre K1 et K2.
4. Ce pont se déplace latéralement dans une fosse sur 8 rails et peut transporter de grands sous-marins (77 m).
5. Enfin, on rentre le sous-marin, sur son dock, dans l’alvéole voulue de K1 ou K2.